• Génocides de Thomas Dish

    Même si l'alchimie de son chef d'oeuvre "camp de concentration" est absente.

    Génocide contient des instants d'humanité merveilleux.

    - - - - - - - -

    - Qui est là ? demanda-t-il presque en même temps que Maryann. (Puis il la questionna, d'un ton ennuyé :) Qu'est-ce que tu fais ici ?
    - Je tresse de la corde... mais ne me demande pas pourquoi. C'est juste pour faire quelquechose. Cela m'occupe. J'ai défibré quelques lianes, et maintenant je tresse les fibres. (Elle laissa entendre un faible rire.)

    Les lianes étaient probablement plus solides que ma corde.

    - Attends. Prends mes mains... montre-moi comment tu fais.

    - Toi ! (Lorsque les mains de Buddy touchèrent les siennes, elle continua à tresser de plus belle pour empêcher ses doigts de trembler.) Pourquoi voudrais-tu faire ça ?

    - Comme toi... pour avoir quelque chose à faire.

    Elle commença à guider ses doigts malhabiles, mais se trompa en essayant de ne pas oublier que la main droite de Buddy correspondait à sa main gauche, et vice versa.

    -Peut-être que si je m'asseyais derrière toi..., suggéra-t-elle.

    .../...

    Ils firent ce qu'elle avait espéré : Buddy s'assit derrière elle, les cuisses serrées autour d'elle,ses bras velus soutenant les siens comme les accoudoirs d'un fauteuil.

    - Maintenant montre-moi, dit-il.

    Il n'apprenait pas vite, n'étant pas habitué à ce genre de travail, mais sa lenteur même en faisait un élève encore plus intéressant...

    (j'ai caché un passage mais c'est pour eviter de se demander si je suis obsedé, alors que ce n'est qu'une info, je ne suis pas un super ego qui soit dit en passant ne est pas que méchant, grace à son double visage et a beaucoup d'humour même si il n'existe pas et je n'accepte de vivre que ce qui est choisit pour moi et pour les autres :)

    - - - - - - - -

    Et surtout le plus grand espoir est que l'on dispose du libre arbitre,
    même si comme le disait p k dick dans sa quadralogie divine le temps fonctionne à l'envers,
    c'est a nous de déterminer le sens de la vie.

    En clair si le futur est déjà écrit sans aucun doute possible, libre au papillon d'aller butiner les univers parralèles et l'infini des possibles.

    Sans peur avec l'amour au coeur, l'humanité à un avenir merveilleux.

    « Une infographie indigne pour syntoniser.Et si la vie n'était qu'une machine matricielle ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :