• Pour répondre plus clairement à ta question, inscrit sur le papier que je t'ai donné : L'anneau sera ma maison, car il est de larmes de lune, et il est juste que je sois protégée, car je suis une lune pour les enfants égarés. Garde le papier sur toi. Si le mauvais oeil ne se détourne pas, brule une allumette en lisant le texte, puis referme le papier plié sur l'allumette et enterre le tout près d'un arbre agé.

    Michaël DUHALDE Indymedia mickael  ornom musique muzik hors-norme ornorm 

    Ps. Naturellement cette solution ne fonctionne que pour toi. 


    1 commentaire
  • Mettre en place un contrat unique, c'est oublier que le travailleur est une denrée périssable.
    Actuellement le CDI garantie (en théorie) qu'une entreprise qui épuise (psychique et/ou physique) en quelques années un salarié est obligée de le garder.
    Si il y a un contrat de travail unique "précaire", il n'y aura plus aucune raison pour que les entreprises ménagent leurs employés, au contraire, face à la concurrence,
    l'entreprise qui ne tuera pas ses employés au labeur, pour les éjecter au bout de deux ou trois ans, ne sera pas compétitive...

    Mais alors, l'état devrait faire face à une sécurité sociale submergée, qui ne pourrait plus répondre à la demande de soin.

    Est ce que ce ne serait pas entre autre pour cette raison que le système de sécurité sociale est en cours de modification ?

    1 commentaire
  • Une exposition de Minerva Cuevas au grand café de saint-nazaire.
    L'oeuvre consiste en un détournement intelligent :
    Des bouteilles d'eau minérale estampillées Egalité.
    A l'origine cette oeuvre renvoyait au difficile partage des ressources d'eau potable dans le monde. Aujourd'hui on peut se demander où sont passées la liberté et la fraternité.
    En tous cas c'est une belle initiative, car les bouteilles sont distribuées gratuitement.
    Le don dans notre société marchande est devenu vraiment subversif,
    car il porte en lui l'espoir d'un monde humain où le don remplacerait la vente.

    (Attention, la charité n'est pas un don, celui qui la pratique achète ainsi une bonne conscience, ou une conformité à une norme morale. La gratuité n'est pas toujours un don, par exemple les échantillons commerciaux...)

    Le site de l'artiste :
    http://www.irational.org/mvc/
    Un site sur le don à l'étalage :
    http://www.dae.infos.st/


    votre commentaire
  • Difficile de faire un tour d'horizon politique sans que le vernis craque de partout,
    du coup la version du quatorze juillet de zarkosic c'est :
    La politique, je m'en occupe, c'est mon affaire, les jeux c'est pour vous.
    Dormez en paix et laissez faire le champion de la nation.

    Qu'elle ironie que de fêter la libération dans une france occupée, de dépenser autant d'argent alors que l'état croule sous les dettes.

    J'espère qu'on aura d'aussi belles fêtes pour noël, pour faire briller les yeux de celles et ceux qui créveront la faim et le froid.

    votre commentaire
  • C'est un peu retombé, on a beaucoup entendu parler dans les médias de la vague bleue.
    Cela n'avait rien à voir avec une marée noire ou une vague de bennes à ordures... quoique ?
    Je n'ai pas compris ce qu'il y avait de si réjouissant :
    La seule raison de ces camenberts bleus était la présentation des diverses droites fondue en une seule. Le candidat de l'ump a obtenu 53 % des votes à la dernière élection présidentielle, mais si il n'y avait pas eu d'ump, le fn aurait fait quel score : 43 % ?

    Bravo au peuple français.

    Dire que les béruriers noirs scandaient il y a plus d'une décennie : "plus jamais de 20 %"


    votre commentaire
  • Attention aux pourcentages plus que douteux de satisfaction face au règne du bouffon sarkozy :

    Même si, quasi tous les instituts de sondage n'étaient pas orientés à droite, même si ils n'avaient pas avoués que leur mission était de présenter un résultat qui dans la mesure du possible ne froisse pas les attentes de leur client (marge de tolérance : plus ou moins 10 % ?), même si l'inquiétante capacité projective de ses estimations semblable à celle des poupées vaudou n'était pas une évidence, le résultat troublant d'exactitude des dernières élections présidentielles aurait éveillé ma paranoïa.


    2 commentaires

  • Participez aux presses autonomes du collectif non hiérarchisé ftp.
    "Notre objectif est de faire circuler des informations pratiques et théoriques de manière à lutter efficacement contre toutes les formes d'autorité, d'exploitation, d'exclusion, prônées par les différents systèmes en place (capitaliste, fasciste, communiste, religieux, monarchique)".

    http://cftp.lautre.net/

     


    votre commentaire
  • Pour commencer cette nouvelle thématique,

    Voici l'éducation VS L'obscurantisme...

    Identité nationale et immigration :
    inversons la problématique !

    Les huit personnalités qui viennent de démissionner du projet de Cité nationale de l'histoire de l'immigration (CNHI), particulièrement compétentes sur l'histoire de l'immigration mais aussi de l'antisémitisme, du racisme et de la xénophobie, en France, ont rappelé avec raison que la création d'un Ministère associant dans son intitulé identité nationale et immigration « s'inscrit dans la trame d'un discours stigmatisant l'immigration et dans la tradition d'un nationalisme fondé sur la méfiance et l'hostilité aux étrangers, dans les moments de crise ». Nous approuvons également l'Association française des anthropologues lorsqu'elle rappelle que « lorsque l'État s'empare du thème de l'identité nationale, c'est partout une incitation directe au mieux à la xénophobie, au pire à des violences entre groupes d'origines différentes. »

    L'invention d'un nouveau Ministère n'est en effet pas un acte neutre mais un acte de gouvernement à forte portée idéologique. Il institutionnalise un système de pensée, légitime les discours et les actes qui s'y réfèrent, tant des fonctionnaires que des citoyens, et active l'action publique dans un sens déterminé. De quel système de pensée procède le positionnement, au plus haut niveau de la hiérarchie symbolique et administrative de l'Etat, de l'identité nationale face à l'immigration, mais aussi face à l'intégration qui concerne tous les étrangers et leurs différences et face au codéveloppement ainsi officiellement réduit à un dispositif antimigratoire ?

    Par ce cadrage idéologique et par les politiques qui en résulteront, la création de ce Ministère va enraciner plus encore dans notre culture politique l'opposition entre la question nationale et le fait migratoire. Il risque d'ouvrir une nouvelle page de notre histoire, celle d'un nationalisme d'Etat et d'une xénophobie de gouvernement tendant à stigmatiser l'étranger comme un problème, un risque, voire une menace pour l'intégrité ou l'identité nationale.

    Si, au contraire, la finalité politique de ce gouvernement et, plus largement, des élites dirigeantes de ce pays, est de réduire ce risque, il leur incombe alors d'examiner l'hypothèse d'une problématique inversée : s'il y a un problème entre l'immigration et l'identité nationale, il provient de la place qu'occupe aujourd'hui, au terme d'une évolution de plusieurs décennies déjà, l'enjeu national dans les débats politiques. De même que l'antisémitisme ne résultait pas d'un "problème juif", la xénophobie qui s'exprime aujourd'hui ne résulte pas d'un "problème migratoire" mais d'une montée en puissance des idéologies xénophobes dans nos cultures politiques.

    Nous appelons par la présente l'ensemble des institutions d'enseignement et de recherche, y compris les professeurs d'écoles, de collèges et de lycées, les revues de sciences humaines et sociales, les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision, les organismes de réflexion affiliés à des partis politiques, syndicats et associations à assumer leurs responsabilités intellectuelles dans un tel contexte historique.

    Nous les appelons à ouvrir, organiser et animer systématiquement, selon des modalités propres à chacun, un vaste chantier national de recherche, de débat et de réflexion sur les orgines des nationalismes, xénophobies et discriminations ainsi que sur les causes de leurs réapparitions périodiques dans l'histoire de l'humanité. Dans les cinq ans qui viennent il conviendra d'analyser particulièrement le rôle que peuvent jouer les institutions publiques dans l'exacerbation de ces phénomènes sociaux.

    Le réseau scientifique TERRA
    (Travaux Etudes et Recherches sur les Réfugiés et l'Asile)
    http://terra.rezo.net/article602.html

    Donnez lui force, signez cet appel et faites le signer !
    Publiez le à la Une de votre site, diffusez le sur vos listes de discussion...

    . . .

    Si vous souhaitez signer la pétition pour demander une information impartiale du public sur les réalités de l'immigration...
    http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=48758#sp48758

    Si vous souhaitez signer quelques pétitions pour éviter quelques expulsions...
    http://www.educationsansfrontieres.org/laissez-les-grandir-ici

    Si vous souhaitez découvrir les zones d'attente...
    http://bienvenueenfrance.free.fr/expo2/index.htm

    Si vous souhaitez vous informez sur la décroissance...
    http://www.decroissance.info/


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique