• Quelques paroles sur les enfants par Kahlil Gibran

    Et une femme qui tenait un enfant sur son sein dit : "Parle-nous des enfants."
    Et il dit :
    "Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles du désir de la Vie pour elle-même.
    Ils viennent à travers vous mais ne viennent pas de vous.
    Et bien qu'ils vivent avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
    Vous pouvez leur donner votre amour, mais non vos pensées,
    Car ils ont leurs propres pensées.
    Vous pouvez héberger leurs corps, mais non leurs âmes,
    Car leurs âmes habitent la maison de l'avenir, que vous ne pouvez visiter, même en vos songes.
    Vous pouvez vous efforcer de leur ressembler, mais ne cherchez pas à faire qu'ils vous ressemblent,
    Car la vie ne revient pas sur ses pas, ni ne demeure dans le passé.
    Vous êtes les arcs d'où partent vos enfants comme des flêches vivantes.
    L'Archer voit sa cible sur le chemin de l'infini et Il vous ploie de Sa toute puissance pour que Ses flêches aillent vite et loin.
    Courbez-vous avec joie dans la main de l'Archer ; car autant qu'Il chérit la flêche qui vole,
    Il chérit l'arc immobile."

    Kahlil Gibran, Le Prophète.
    « Introduction à une grammaire pour les vivantsIter : J'ai Peur... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :